Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.justicecontresaaq.com

obtenir justice de la saaq, tout un défi

accidenté: Guy Bilodeau «   physio «  

refus physio injustifié

par téléphone, l'agent d'indemnisation invente de nouvelles raisons de refuser les traitements de physiothérapie. Après (minutes secondes) 15:15 Sylvie Bolduc de la saaq admet: (...) il y a quelqu'un qui a posé l'avis médicale pis ça s'adonne que c'est moi.

Contexte: demande des traitements de physiothérapie (aggravation de la radiculopathie causée par compression L5-S1) et demande explication pour fiorianal  voir Saga fiorinal

transcription sur fichier  saaq bolduc fiorinal physio refuse.odt (voir ftp/mes documents )

Appel du 30 juin 2009

–certification par panorama informatique qui résume très sommairement, l'appel téléphonique-- mais la saaq a tous les enregistrements audio.

Extraits de l'enregistrement de la conversation entre Sylvie Bolduc, agente d'indemnisation et Guy Bilodeau, accidenté.

Authentification Sylvie Bolduc au début de l'enregistrement.

minutes, secondes 00:00

Oui bonjour monsieur Guy Bilodeau
GB: oui
00:10  Sylvie Bolduc monsieur Bilodeau de l'assurance auto. En fait j'ai eu effectivement votre message et de part et d'autre pour ce qui est des jambes, on n'a jamais eu nous, de problèmes à vos jambes. fac c'est sûr qu'on peut pas autorisé de la physio dans un premier temps, dans un deuxième temps eeee, même si vous auriez eu eeee une prescription pour une blessure, on est à dix-neuf ans de l'accident. Fac c'est sûr que c'est refusé.
00:39  GB: Ha oui?
oui.
00:41  GB: c'est nouveau
00:42 Ben c'est pas nouveau là c'est  je veux dire, l'assurance auto oui elle a eeee vous avez été indemnisé pour vos eee pour vos blessures permanentes aussi là c'est ben sûr là.
GB: ca date depuis 2001, ca a prit 11 ans avant que ça puisse se régler alors moi
SYLVIE BOLDUC COUPE LA PAROLE DE MONSIEUR BILODEAU
oui ben là moi ce que je vous dis pis même du coté de la médication

(...)  ici, elle parle des médicaments, qui ont été remplacés par un autre, plus fort (...)

 

5:03 Guy Bilodeau

pis pour les traitements là tu dis que c'est pas relié à l'accident

5:05 Sylvie Bolduc –saaq--

non, les traitements de toute façon, des traitements après 20 ans on en paye pus.

5:09 Guy Bilodeau

Ah non parce que l'année passée t'en paya

5:12 Sylvie Bolduc –saaq--

là écouter monsieur Bilodeau vous avez une TENS ça c'est pour la douleur. Han?

5:17 Guy Bilodeau

pour le renforcissement

5:18 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

non NON ben écouter vous n'avez aucune blessure aux jambes là! Arrêtez ça

5:23: Guy Bilodeau

vous vous allez arrêter ça

5: 25 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

bon ben là on va se laisser...

5:26 Guy Bilodeau

Ça fait 19 ans que vous me niaisez

5:27 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

Bon ben c'est justement bon pis moué j'pense que je peux pas vous eeee

5:30 Guy Bilodeau

pour moué vous êtes pressé de partir en vacance pis toute les dossiers vont tu être de même ou quoi?

 

5:35 Sylvie Bolduc –saaq--

Non non là ça on est pas ici pour parler de ma vie privée. Ça ça ne vous regarde pas, un

5:36 Guy Bilodeau

je...

5:36 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

première chose, deuxième chose j'essais d'être poli, dire ce qui est payable monsieur Bilodeau ça va vous être payé. Ça c'est clair.

5:52: Guy Bilodeau

qu'est ce que je comprend pas c'est que

5:54 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole – levant le ton

Quand vous demandez des traitements

5:56 Guy Bilodeau

paye les fiorinal pis là non non non non, on les paye pu

5:59 Sylvie Bolduc –saaq--

ben là j'ai passé l'avis médicale, ça c'est ici, c'est une compagnie d'assurance

6:04 Guy Bilodeau

y devrait l'avoir toute avec madame White? … a nous a dit...

 

6:08 Sylvie Bolduc –saaq-- oupant la parole

moi j'ai demandé un avis monsieur Bilodeau, ça là ce que madame white a faite là ça c'est fait. Moi à partir du moment ou je demande un avis j'ai demandé ça le 12 de mars 2009 ok

Aucune trace de cette prétendu demande au panorama informatique

6:20 Guy Bilodeau

Le 12 de mars t'as faite la demande?

6:24 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

oui, j'l'ai eu le 28 avril 2009 (…) pis c'est à partir de d'ça que j'ai refusé.

6:32 Guy Bilodeau

ouin, ça fait bizarre ça

6:33 Sylvie Bolduc –saaq--

ben là c'est c'est

6:34 Guy Bilodeau

Le protecteur du citoyen va dire quoi de d'ça

6:36 Sylvie Bolduc -SAAQ--

Pardon?

6:37 Guy Bilodeau

le protecteur du citoyen

6:38 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

Ah ben appelez le appelez le si vous si ça si ça fait parti de votre sheme de référence, appelez le mais moi ça changera pas ma décision

c'est pas parce que vous appelez le protecteur du citoyen que ça change pour autant les décisions là.

6:55 Guy Bilodeau

oui je l'sais vous vous avez une idée dans tête pis est déjà faite

6:57 Sylvie Bolduc –saaq--

Ben j't'appuyer par le médecin monsieur Bilodeau j't'appuyé par le médecin OK, c'Est un accident qui date de quatre vingt dix.

7:06 Guy Bilodeau

Le nom du médecin c't est quoi lui

7:07 Sylvie Bolduc –saaq--

Comment le nom du médecin? Votre médecin?

7:09 Guy Bilodeau

non non, le votre

7:10 Sylvie Bolduc –saaq--

ha ça on a pas à vous divulgez ça du tout du tout

7:13 Guy Bilodeau

ha non?

7:14 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

non pas du tout. (…) là je pense que vous mettez vos énergies aux mauvais endroits.

7:22 Guy Bilodeau

ben, les seuls énergies qu j'ai je les mets pour vous

7: 23 Sylvie Bolduc –saaq--

ha ben là écouter. Là on vous a payé le TENS, ça on sait très bien que c'Est pour la douleur.

7:28 Guy Bilodeau

oui ben ça je te remercie ben pour ça

7:29 Sylvie Bolduc –saaq--

non, vous avez pas à me remercier, vous y aviez droit. Je l'ai remplacé. Y aucun problème. Mais ça prouve une chose c'est que ce qui vous reste, c'est de la douleur. La médication prescrit c'est pour contrer la douleur. Fac on peux pas autoriser des traitements de physio pour gérer une douleur. On peux pas le faire. On le fait quand hum quand quelqu'un vient d'avoir un accident, pis qu'effectivement c'est pour redonner des mobilités.

7:56 Guy Bilodeau

ok

7:57 Sylvie Bolduc –saaq--

Pour augmenter la mobilité.

7:58 Guy Bilodeau

ok pour la décision de madame heu attend un ti peu madame val heu attend un ti peu c'est écrit (…) madame Vachon, Sylvie Vachon de la révision, elle elle le voit qu'il y a une détérioration de mon état de santé, pour mes jambes

8:16 Sylvie Bolduc –saaq--

Oui mais les jambes on ne le met pas

8:17 Guy Bilodeau

heu la prescription

8:19 Sylvie Bolduc –saaq--

attendez un peu

8:23 Guy Bilodeau

elle elle le voit elle l'écrit

8:24 Sylvie Bolduc –saaq--

ouin ben attendez un ti peu je vais aller la lire

8:28 Guy Bilodeau

le 17 juin  numéro 0534

8:31 Sylvie Bolduc –saaq--

Je vais la lire monsieur Bilodeau

8:37 Guy Bilodeau

parce que à un moment donné, excuse l'expression, mais à force de se faire niaiser y a de quoi pogner les nerfs là icitte.

8:49 Sylvie Bolduc –saaq--

Ben c'est que c'est confirmer la décision,

8:51 Guy Bilodeau

oui oui c'est confirmer parce qu'y a une détérioration

8:53 Sylvie Bolduc –saaq--

Ben non vous là vous avez contester l'arrêt des traitements pis on le dit bien, après avoir analysé votre dossier le service de la révision administrative estime qu'à la date de la décision de l'agent, les traitements de physiothérapie ne servaient qu'au soulagement temporaire. Bon. Ee c'est c'est claire

9:20 Guy Bilodeau

pour les membres inférieurs Renforcer renforcer les membres

9:35 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

mais vous avez pas eu de blessures aux membres inférieurs pauvre monsieur Bilodeau (osant le ton) vous n'en n'avez pas eu

9:32 Guy Bilodeau

Le bas de la colonne là, ok je vais t'expliquer qu'est ce que c'est que mon médecin m'a expliqué. Le bas de la colonne ou ce qui a été opéré ok c'est plein de nerfs Le problème c'est qu'admettons y a des nerfs qui sont coincés. Là y savent pas c'est lesquelles j'attend après des des examens ça va faire depuis fin 2008 que j'attend c'est parce que j'suis sur une liste d'attente c'est pour savoir c'est quel nerf qui me fait le

9:59 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

ben quand on saura ça pis qu'on aura l'investigation ben là ben votre dossier va être plus eee je dirais on va être en mesure de voir où on pis si cette détérioration là dépend de vos blessures

10:13 Guy Bilodeau

parce que ça remonte directement là ou ce que c'est

10:16 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

oui mais ça votre médecin vous fait passer des investigations monsieur Bilodeau, c'pas pour rien il le sait pas plus que vous

10:21 Guy Bilodeau

Ben parce qui sait que le problème vient de là

10:25 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

NON y es ben il le sait pas

10:27 Guy Bilodeau
voir si y peuvent me l'regler le problème ben heu en ouvrant un pouce

10:29 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

moi en tout cas officiellement (on entend Guy parler en arrière plan mais elle enterre sa voix) r'garder, ça ça déjà été confirmer votre eee le refus là. Ça fa que ça ça été confirmer en juin 2008. On reviendra pas là dessus.

10: 44: Guy Bilodeau

ben là c'est parce que c'est toué qui veut pas aller

10:48 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

Non mais monsieur vous êtes

10:49 Guy Bilodeau

moi dans ma tête là tu m'envoie carréement là (sifflement)

10:53 Sylvie Bolduc –saaq--

Mais monsieur Bilodeau, vous venez de vous prémunir d'un droit de révision aen deuxième instance ce qui est plus haut que moi qui confirme les décisions

11:00 Guy Bilodeau

ouin

11:01 Sylvie Bolduc –saaq--

bon

11:02 Guy Bilodeau

bon ben c'est ça qui va falloir que je fasse parce que la démarche après elle c'est la TAQ pis après c'est la cour supérieure

11:06 Sylvie Bolduc –saaq--

bon ben vous le ferez.

 

11:07 Guy Bilodeau

c'est fin ça

11:08 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

entre temps vous ferez faire vos investigations

11:11 Guy Bilodeau

ben oui

11:12 Sylvie Bolduc –saaq--

pis là ben avec les radios pis toute ça peut être que ça ça va démontrer des choses qui pourraient aider et pour vous et pour votre médecin traitant et pour nous.

11:20 Guy Bilodeau

pis vous allez les refuser encore

 

11:22 Sylvie Bolduc –saaq--

ben on est pas rendu là monsieur Bilodeau .

 

11:26 Guy Bilodeau

c'est votre manière d'agir

 

11:27 Sylvie Bolduc –saaq--

bon écoutez là je veux dire, vous avez eu des lettres de deuxième instance c'est refusé là je veux dire si il y a deux personnes deux instances qui vous disent non ça vous prend quoi?

 

11:39 Guy Bilodeau

moi j'ai des médecins pis des spécialistes qui disent que oui ça dépend de ça vous allez faire quoi

 

11:43 Sylvie Bolduc –Saaq--

ben là on est pas rendu là

 

11:47 Guy Bilodeau

vous allez traverser le pont quand on va être rendue à la rivière comme on dit

 

11:49 Sylvie Bolduc –SAAQ--

ben là regardez monsieur Bilodeau, c'Est parce que je peux pas rien changer à tout ça ce matin là

 

11:56 Guy Bilodeau

non non mais c'est parce que, inverse le rôle, t'sé mettons que je vais te donner une explication, tu t'en vasau garage, parce que tu t'es acheté un char ok tu t'En vas sur l'autoroute pis ta transmission lâche. Tu vas retourné voir ton garagiste pis le garargiste va te dire ben non c'est pas de ma faute, t'sé la transmission moué avais l'air correcte quand t'es parti ça doit être toué qui y a donné un coup

 

12:14 Sylvie Bolduc –Saaq--

 

non mais monsieur ça fait 20 ans que vous avez eu votre accident monsieur Bilodeau

 

12:16 Guy Bilodeau

oui

 

12:17 Sylvie Bolduc –saaq--

pis on vous a payé des séquelles pour ça on vous a donné des montants. Si vous auriez pas eu de montants vous auriez pas eu de séquelles on n'en aurais pas donné des montants mais si vous

--Guy Bilodeau essai de parler--

mais il faut que vous compreniez que les buts que... faut que vous compreniez qu'après 20 ans, 28 ans ben là, votre corps lui là c'est pas l'assurance auto qui est responsable de de tout ça là

 

12:40 Guy Bilodeau

non non mais c'est parce que les séquelles eux autres je vais les avoir

 

12:42 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

ben vous avez été payé pour ça monsieur Bilodeau

 

12:45 Guy Bilodeau

oui oui mais c'est ça je les ai tant et aussi longtemps...

 

12:48 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

ben oui mais si vous aviez pas eu d'argent vous auriez pas eu de séquelles

 

12:51 Guy Bilodeau

ça fait deux mauvais deux décisions que tu rends qui sont mettons négative là toué

 

12:54 Sylvie Bolduc –saaq--

bon ben là là y faut que y faut vraiment qu'on se laisse là dessus parce que même si je voudrais vous dire d'autres choses ça vous conviens pas c'est pas parce que j'aurais aimé ça que ça vous convient mais

 

13:11 Guy Bilodeau

mais mets toué à ma place

 

13:13 Sylvie Bolduc –saaq--

ben je peux pas être à votre place monsieur Bilodeau et si j'étais à votre place peut être que je comprendrais

 

13:20 Guy Bilodeau

ouin c'est ça faudrait peut être que tu sois dans la peau d'un accidenté pendant rien qu' une semaine

 

13:22 Sylvie Bolduc—saaq--

oui

 

13.23 Guy Bilodeau

pis Je te dirais moué que le nombre de médicaments que t'sé j'en prend 12

 

13:26 Sylvie Bolduc –saaq--

mmmm

 

13:26 Guy Bilodeau

sorte et y en a

 

13:28 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

moui mais monsieur Bilodeau on n'a pas d'accident pis on en prend des médicaments et pis ça là on va arrêter ça sur là tout de suite parce qu'y en a qui ont pas d'accident pis toute leur vie y ont des des t'sé l'assurance auto c'est c'est une compagnie d'assurance.

Guy Bilodeau oui ça je le sais

qui couvre des choses. Mais a peut pas vous couvrir toute votre vie

 

13:50 Guy Bilodeau

si admettons je r'viens comme aux fiorinals tu vas tu le payer

 

13:52 Sylvie Bolduc –saaq--

NON NON

 

13:53 Guy Bilodeau

pour le mois d'avril?

 

13:54 Sylvie Bolduc –saaq--

NON NON

 

13:57 Guy Bilodeau

le santax tu vas tu le payer

 

13:58 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

là je vous dis que je vais demandé au bureau médicale et si c'est l'équivalent du fiorinal je le paye pas

 

14:05 Guy Bilodeau

c'est pour soulager la douleur ça

 

14:06 Sylvie Bolduc –saaq--

oui mais vous en avez d'autres qui soulage la douleur vous en avez en masse.

 

14:10 Guy Bilodeau

oui je le sais que j'en ai en masse mais c'est parce que un va avec l,autre.

 

14:11 Sylvie Bolduc -saaq--

Non ça ne vas pas necessairement un avec l'autre là

 

14:14 Guy Bilodeau

non non mais c'est parce qu'il y en a un admettons qui soulage tel douleur,autre après ça parce que là lui va avoir des effets secondaires ça fa que l'autre va soulager ça

 

14:24 Sylvie Bolduc –saaq-- coupant la parole

oui mais là moi je vous dis que actuellement là les décisions restent tel quel.

 

14:36 Guy Bilodeau

ouin ben ça veut dire que j'aurai pas le choix je vais continué la démarche qu'il y a à suivre

 

14:40 Sylvie Bolduc -saaq-

c'est beau

 

14:43 Guy Bilodeau

à part ça toué je sais que ton idée est déjà faite fac e... tu veux pas appliquer la loi 83.44.1

 

14:51 Sylvie Bolduc –saaq-

vous êtes très au courant monsieur c'est pas pour rien, ça fait 20 ans que vous êtes avec nous autres là vous la connaissez la loi mais quand que je dis que c'est pas payable faut que vous vous rendiez compte que c'est pas payable. Même que si vous allez au protecteur et pis icitte et là faut que vous faut que vous vous soumettiez au fait que tout n'est pas payable parce que vous avez eu un accident d'auto.

 

15:10 Guy Bilodeau

c'est ça que j,ai de la misère à comprendre ça va faire cinq ans que tu paies un médicament pis là aujourd'hui tu woh...

 

15:15 Sylvie Bolduc—saaq--

ben bon ben oui mais c'est parce qu'il y a quelqu'un qui a posé l'avis médicale pis ça s'adonne que c'est moi.

 

15:23 Guy Bilodeau

ouin, pis l'autre avant

 

15: 26 Sylvie Bolduc –saaq--

ben ça là tant mieux si on vous l'a payé pis qu'on avait pas à vous le payer vous avez sauvé de l'argent. Mais on en sauve pu d'argent Fac on se laisse là-dessus.

 

15:36 Guy Bilodeau

ça pas été compétante ...

 

15:37 Sylvie Bolduc -saaq-- coupant la parole

ben j'ai pas à juger monsieur Bilodeau

 

15:40 Guy Bilodeau

vous arrivez dans le dossier pis bang, on paye pu... sais pas.... moué... j'ai de la misère à vous comprendre. … cinq ans à payer un médicament pis là on … pis là on coupe … je trouve ça bien choquant pis en tout cas, effronté comme qu'on dit … on va aller en révision … pis après ça on suivra les démarches qu'on aura à suivre...

 

16:12 Sylvie Bolduc -saaq--

c'est beau merci au revoir

 

c'était l'appel avec madame Sylvie Bolduc l'agent d'indemnisation on est le 30 juin 2009 il est la fin de la discussion y est 10 heures quarante.