Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.justicecontresaaq.com

obtenir justice de la saaq, tout un défi

accidenté: Guy Bilodeau «   physio «  

plainte contre un agent indemnisation

voici une copie Noter que l'agente est au dossier depuis 1 mai 2009

Sherbrooke, Vendredi le 3 juillet 2009

 

objet: plainte contre agent d'indemnisation ET demande de changer d'agent d'indemnisation.

 

Bonjour,

Je vous demande de sanctionner l'agent d'indemnisation SB, qui est depuis peu à mon dossier. Je demande sanctions parce qu'elle a été menaçante envers moi, qu'elle a agi de façon ingrate et criminelle. Elle cause présentement volontairement préjudice dans des droits que j'ai selon la loi mais qu'elle refuse volontairement d'appliquer. Pour preuves, je vous prie d'écouter les enregistrements que vous faites quand nous appelons. Envoyez-moi copie conforme des deux, datés du 5 mai 2009 l'autre du 30 juin 2009.

 

Je suis un accidenté de la route (accident 22 novembre 1990) Les séquelles subies ont été reconnues en lien directe avec l'accident que le 12 octobre 2001, par le TAQ. Malheureusement ce jugement n'a rien changé aux agissements que vous (saaq) avez envers moi: Refus injustifiés, mépris des preuves qui justifient mes demandes.

 

Cela fait 19 ans que ça dure. Une bataille administrative et bureaucratique constante. Nous sommes avant tout une compagnie d'assurance a dit madame B Moi je comprends que la SAAQ est là pour les profits avant toute chose. La SAAQ est là pour ramasser l'argent des contribuables pour remplir ses coffres à la caisse de dépôt et de placement, pour que les fonctionnaires puissent recevoir des fonds de pension élevées, des augmentations de salaires, des bonus aux rendements (rendements caché au public) On a vu ça à la télé. L'argent ramassée par la SAAQ n'est pas pour indemniser les accidentés comme le prétend pourtant la loi et les règlements de la SAAQ.

 

SB refuse dans sa décision du 22 juin 2009 (# 0536) de rembourser à la pharmacie Proxim de Sherbrooke, le médicament Fiorinal qui m'a été prescrit par mon médecin pour les mois d'avril 2009 –63.25 $ -- et mai 2009 – 63.25 $ --. Elle prétend avoir demandé au bureau médicale d'évaluer ce médicament le 12 mars 2009. Et qu'ils lui ont répondu d'où sa lettre 22 juin 2009 que ce médicament n'était pas en lien avec les séquelles provoquées par mon accident. Lors de la conversation téléphonique que j'ai eu avec elle, elle a catégoriquement refusé de me donner le nom du supposé médecin qui aurait dit que le fiorinal n'est pas relié à l'accident 1990, mais plutôt prescrit contre des migraines.

 

Je tiens à vous signaler aussi que madame Bm'avait téléphoné le 5 mai 2009 pour me dire qu'elle continuerait à payer le fiorinal vu que j'en prends toujours. (écouter enregistrement) Je lui ai demandé d'expliquer ce qui est vrai, sa parole ou sa décision? Elle a dit que c'est sa décision. Donc, il y a mensonge.

Madame B a refusée de prendre en compte les preuves médicales justifiant ce médicament fiorinal (et elles sont nombreuses) et mon explication que mon médecin d'alors, le Dr Marc Dauphin avait prescrit ce médicament effectivement contre les migraines PROVOQUÉES par les douleurs lombaires causées par les séquelles de l'accident et la chirurgie du 26 novembre 1998. Mon médecin m'avait expliqué que les nerfs ont été endommagés par l'accident puis par l'opération et que ce sont ses nerfs qui provoquent les problèmes de migraines et de radiculopathie pour ne nommer que ces deux-là.

 

De plus, au cas ou madame B ne le saurait pas, le fait d'avoir à subir des agissements comme elle a envers moi, cela aussi, ça provoque des migraines, ce n'est pas de tout repos d'avoir à demander révision, porter plainte, réunir toutes les preuves que la saaq a pourtant à mon dossier. Je lui ai demandé de considérer ces preuves comme le fait que le fiorinal est remboursé depuis cinq (5) ans et qu'il a été durant tout ce temps autorisé par le bureau médical et par l'agent d'indemnisation alors au dossier. Madame B a dit que ce n'est pas ça qui la fera changer sa décision. Faut le faire, ses inventions sont plus forte que la réalité selon elle. (écouter l'enregistrement de cette conversation, daté du 30 juin 2009.

 

Je lui ai demandé aussi d'appliquer l'article de loi 83.44.1. Elle a été étonnée que je connaisse ce droit mais maintient son refus de l'appliquer.

Elle m'a MENACÉE en disant qu'elle verra à arrêter tout remboursement de médicaments pour le futur car elle ne rembourse pas pour la vie. « vous avez été indemnisé pour vos séquelles et c'est donc la fin des médications ».

 

Même menaces pour le refus des traitements de physiothérapies prescrit pour renforcer ma jambe à cause de l'aggravation de la radiculopathie qui est une séquelle de l'accident, elle a dit qu'elle ne reviendra pas sur ce sujet, car elle décide que le besoin de traitements de physiothérapie n'est pas lié à l'accident.

 

Il y a ici encore un REFUS des preuves médicales. J'ai fais une demande de révision (par télécopieur) au sujet de ce refus injustifié des traitements de physiothérapie, mais je répète quand même ici, mon médecin m'a prescrit la physiothérapie car il a objectivement constaté une diminution de la force du membre inférieur droit avec dérobade du genou. Il a suggéré un essai en physiothérapie (10 séances) pour renforcer mon membre inférieur.

 

L'agent de révision au sujet de l'arrêt des traitements de physiothérapie en 2008 pour empêcher la détérioration de ma santé a conclu que cette prescription du 2 juin 2009 démontrait une détérioration de mon état. Elle l'a retournée à l'agent indemnisation car la révision ne peut pas donné l'autorisation avant agent indemnisation.

 

La décision de l'agent indemnisation S.B 18 juin 2009 a été « pas de remboursement pour soulager la douleur. » J'ai fais la demande de révision par fax le 25 juin 2009.

 

Je ne sais pas si vous êtes plus humain que madame B, mais si oui (et je l'espère) vous vous rendrez compte que de se faire menacer de ne plus pouvoir avoir de médicaments pour soulager la douleur et de traitements pour empêcher la détérioration, cela ajoute des souffrances morale, psychologique à toutes les souffrances physiques que j'ai depuis mon accident. - dix-neuf ans, je vous le rappelle. Comment la vie peut-elle être agréable quand on se fait descendre comme ça et que tout est toujours à recommencer?

 

Je porte plainte contre cette SB pour menaces et incompétences. Elle a assez fait de ravage dans mon dossier, je n'ose pas imaginer ce qu'elle a fait à d'autres accidentés. Je vous demande d'être tenu au courant des sanctions que vous imposerez à madame SB

 

Mon opinion au sujet de cet individu est qu'elle tellement incompétente et ignorante des droits de tout être humain -Charte des droits de la personne- (quoiqu'elle n'a pas l'air de savoir que je suis un être humain) qu'elle ne doit surtout pas continuer à faire le travail d'un agent d'indemnisation. Je demande à ce qu'elle soit démise de cette fonction et si vous tenez à la garder employée de la SAAQ, alors, qu'elle fasse quelque chose où elle ne mettra pas en danger la vie des accidentés.

 

Je me demande aussi, est-ce que le slogan de la SAAQ « On est tous responsable de notre conduite » s'applique aussi aux employés de la SAAQ? Si oui, est ce qu'il y a pour eux aussi des contraventions salées à payer quand il y a faute? Et à qui paye-t-il?

J'exige de changer IMMÉDIATEMENT d'agent d'indemnisation. Je demande à ce que S. Bolduc ne touche plus à mon dossier.

 

Je maintiens mes demandes d'application de l'article de loi 83.44.1 puisqu'il s'agit d'erreurs volontaires de faits et de droits de la part de S. B .

 

Ce 2 juillet 2009, j'ai été payé le fiorinal à la pharmacie. Le total est de 126.50$. Les gens qui travaillent à cette pharmacie n'en reviennent pas de l'illogisme de madame B. Ce médicament est remboursé depuis cinq(5) ans et tout à coup il ne l'est plus, sans raison valable. Je vous demande donc de me rembourser ces frais, avec intérêts.

 

  • Je demande aussi à ce que le Statex (nouvelle prescription, voir ma lettre datée du 4 juin 2009) soit remboursé. Il est prescrit contre la douleur qui empire.

 

  • Je demande aussi à ce qu'une personne humaine et compétente autorise les traitements de physiothérapies, qui sont requis médicalement et qui sont en lien directe avec les séquelles dues à l'accident.

  • Je vous demande de régler ces problèmes avant les vacances s.v.p.

 

Si vous voulez, je peux vous envoyer toutes les prescriptions, fiorinal et les paiements faits par la saaq et les factures de la pharmacie. Il y a environ 125 pages en tout. Tout cela est déjà à mon dossier à la SAAQ. Vous avez toute les preuves.

 

Je vous demande aussi de me faire parvenir formulaire rapport médical et formulaire TAEC, avec enveloppe.

 

En espérant avoir de vos nouvelles au plus vite, Veuillez agréer madame, mes salutations distinguées.

 

 

____________

 

Guy Bilodeau

 

 

Veuillez prendre note que j'autorise ma conjointe à communiquer en mon nom quand je suis dans l'impossibilité de le faire ou que j'ai besoin de son assistance.

 

De plus, j'autorise les représentants des organismes ci-dessous à accéder à mon dossier

 

 

Cc:

À la SAAQ:

  • bureau de révision, fax: 418-528-2611

  • bureau médicale. Je demande au bureau de révision de leur envoyer copie de cette lettre.

 

Extérieur:

  • Ministère des transports fax: 514 873-7886

  • Protecteur du citoyen fax: 1 866-902-7130

  • collège des médecins fax: 514 933-3112

  • vérificateur général fax: 514 873-7665