Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.justicecontresaaq.com

obtenir justice de la saaq, tout un défi

accidenté: Guy Bilodeau «   expertises médicales «  

expertise à la chaine (orthopédiste)

Expertise exigée par la saaq fait par le Dr Gilles Lamoureux, orthopédiste (remarquer qu'il n'est pas chirurgien orthopédiste.)

Expertise du 18 mai 2005

Comme beaucoup de vous, accidenté, l'avez appris, la saaq se donne le droit de rejeter les traitements prescrit et les opinions médicale de votre (ou vos)médecin(s) traitant, en faisant faire une "expertise" qui dure en moyenne 1/2 heure, pour "juger" de votre état de santé générale, des traitements requis, de votre capacité à l'emploi etc.

Selon notre expérience, cette expertise est basé sur les documents médicaux INCOMPLET que la saaq a fait parvenir au médecin (il y manque souvent beaucoup d'éléments pertinants), puis le médecin questionne, sur l'accident, sur la condition physique, sur les décisions de la SAAQ ou du TAQ, et enfin, il fait un examen physique, qui dure de 5 à 10 minutes au maximum...

Après cela, son opinion, quand elle concorde avec ce que la SAAQ espère, devient un opinion prépondérante et tout ce qui s'est passé avant ou après l'avis de ce médecin devient douteux pour certain employés de la SAAQ.

Évidemment, si ces mêmes employés respectent la loi et le simple bon sens, l'opinion de l'expert n'en est qu'une parmi d'autres et c'est les éléments objectivables qui priment...

Voir la saga de monsieur Bilodeau provoqué par cette expertise.

L'expertise du Dr Lamoureux (durée approximative 1 heure)

page 1 description de son "mandat" opinion séquelles, capacité tout emploi, traitements

page 2 et page 3 description,selon le Dr Lamoureux des faits depuis l'accident. Il y manque beaucoup d'éléments pertinants. (la SAAQ n'a pas tout remis )

page 4 ce qui est bizarre ici est que le Dr cite un extrait d'un jugement du TAQ (en 1992) qui a été INVALIDÉ par le TAQ en 2001... c'est à croire que la SAAQ veut l'induire en erreur...

page 5 Le DR saute de 1998 à 2003 ! Remarquer que cette fois, la SAAQ n'a pas fourni au médecin le jugement de 2001 invalidant le jugement de 1992... on remarque aussi que l'expertise de 2001 (qui est la base du jugement 2001), n'y est pas plus... De même, l'expertise du Dr Goulet, neurochirurgien, faite en avril 2002 est tout aussi manquante... Donc, à la SAAQ , c'est volontaire d'induire les médecins en erreur

page 6 et page 7 Historique médical de 2003, puis du bla bla sur le supposé antécédant (un tour de rein), la médication, les traitements et activités actuelle

page 8 et page 9 et page 10 État actuel et examen physique

page 11 opinion sur l'incapacité = restrictions sévère (classe III) il n'avait donc vraiment pas accès l'expertise du Dr Goulet qui lui, en avril 2002, écrivait "restrictions par simple précautions..."opinion sur l'emploi : peut tout faire en autant qu'il respecte ses restrictions...

page 12 opinion sur traitements (complet et à arrêter) et sur les séquelles physiques